Interdit Autorisé

groupe-serge-debriefMot(s)-Clef(s) : Interdit / Autorisé

Idée / Projet : Garedenparty

Le groupe, accompagné par Serge Thibault, urbaniste, et composé de Stefan Shankland, artiste-plasticien, initiateur du HQAC, Nicolas Simarik, artiste-plasticien en résidence au CCNT dans le quartier du Sanitas (Tours), Gaëtan Calvar, étudiant de Polytech’Tours et Elodie Dambrine, chargée de projets Politique de la Ville à Tour(s)Plus, a d’abord posé ses impressions du territoire exploré.

Le groupe a décidé de prendre le temps d’être réceptif à ce qui se présente, de ne pas développer une stratégie particulière.
Le groupe pointe les différentes formes d’interdit qu’il faut prendre en compte : interdits intérieurs (plus liés à la culture, à l’histoire de chacun), interdits matériels (barrières, signaux, des interdits légaux) et physiques (protection de l’individu au regard du réel danger).
Les sensations lors de la circulation se concentrent sur la définition d’un espace sans cadre, du caché et de l’insolite, sur des espaces délaissés, naturels mais inaccessibles, sur l’échelle de ce territoire, large, long et fatiguant, décousu et sans repères. Ces espaces insolites sont identifiés comme de petits univers invisibles que le groupe souhaite à la fois préserver – en les rendant ou non accessibles- et rendre visible.
Face à l’interdiction globale sur l’ensemble du territoire, le groupe remarque que de nombreux endroits pourraient être rendus accessibles, et que d’ailleurs, de nombreux espaces s’autorisent déjà ces libertés (caravanes, nature…).

C’est à partir de tous ces éléments que sont choisis les images et les projets présentés en lien ou en réponse à ces images  : un bar eden party,  « L’interdit » / une personne au milieu de l’eden / un petit délaissé végétalisé comme il y en a beaucoup sur le territoire comme garden party.

vision #1 : Bar Eden Party

Vision #1 - Bar Eden Party

Gare Eden Party

Vision #2 - Gare Eden Party

Garden Party

Vision #3 - Garden Party

A chacune de ces images sont reliés des éléments potentiels du projet final. Et aux mot(s)-clef(s) de départ « Interdit / Autorisé » sont reliées les notions de plaisir et de curiosité.

Idée / projet : titres possibles : Gar(t)edencity – Garedenparty – ZEP, Zone Eden Party

Cette idée/projet répond aux tensions existantes sur le territoire entre les zones interdites et leur potentiel d’attirance et de curiosité, à l’existence d’une multiplicité de délaissés naturels et à la volonté de laisser ces espaces de transition entre la Ville et les lignes ferroviaires.

Projet n°1 = L’idée est de proposer entre la Ville et les voies ferroviaires une plage comme espace de transition afin de ne pas « coller » la ville au fer.  Il s’agit d’occuper les bordures, de faire de cette frontière un lieu de promenade et de contemplation, d’y expérimenter l’espace. Cette zone est conçue comme un espace à utiliser de manière temporaire.

Projet #1 : la plage

Projet #1 : la plage

Projet #2 = A partir du repérage des multiples interdits et des espaces insolites du territoire, le projet n°2 propose de désigner une « Ile des Interdits », comme zone G. Cet espace, installé quelque part au milieu des voies, serait un zone à fort stimulant clairement signalée mais difficile, voire impossible d’accès.
Il s’agit d’activer la zone en terme de désir et de peur et de susciter la curiosité et la recherche. Cette proposition est une mise en récit et en désir du territoire.

L'ile des Interdits

L'ile des Interdits

Projet #3 = Suite aux repérages de la variété d’espaces de délaissés, naturels ou cultivés, est proposée la mise en place d’une pratique de fabrique de la ville en « pas japonais », le Shrebergarten.
Ces lieux existants, parc, jardins ouvriers, espaces plutôt verts de toutes échelles, tels des plots, seraient repérés, cartographiés et qualifiés puis conçus comme autant de pôles autour desquels la ville pourrait se bâtir.
Il s’agit ainsi de ne pas forcer la relation au fer.

Schrebergarten - pas japonais

Schrebergarten - pas japonais

Idée / projet - Zone Eden Party - synthèse

Idée / projet - Zone Eden Party - synthèse

Cette Zone Eden Party, avec son île des interdits et son point Eden party, serait également signalée par des « touilleurs » de cocktail géants. Pour signifier ces espaces difficiles ou impossibles d’accès, mais repérés et à fort pouvoir d’imaginaire, il est proposé d’installer une signalétique verticale, donnant à chaque espace une identité. Si ces lieux restent semi-privés (car difficiles d’accès), ils sont signalés publiquement.

Signalétique

Signalétique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :